mercredi 8 mars 2017

8 MARS : LES FEMMES NE SONT PAS SORTIES DU BOIS !


Au-delà des constructions culturelles et de la presque universalité du patriarcat comme mode quasi esclavagiste, on doit confronter un indéniable fait qui relève d'un autre ordre que du culturel.

« Réfléchissez : environ 50% de la population possède un ensemble particulier de gènes et si vous êtes le détenteur de ces gènes, la probabilité que vous commettiez un crime violent augmente de 882% ! L’immense majorité des personnes condamnées par la justice ont ces gènes particuliers et la presque totalité des meurtriers en sont pourvus. Il semble évident que les personnes arrivent au monde en n’ayant pas les mêmes pulsions ni n’auront les mêmes comportements. En passant, on appelle cet ensemble de gènes « chromosome Y ». Si vous en êtes porteur, on vous appelle mâle ou homme ».
David Eagleman, neurocientifique, Baylor College of Medicine.

Je ne crois pas à l'éducation, je ne crois pas à la bonne volonté, par contre je crois aux rapports de force équilibrés, je crois à l'empowerment. Les femmes avec l'aide d'hommes également déterminés doivent viser à obtenir que dans les pays démocratiques, toutes les assemblées détentrices du pouvoir législatif, soient obligatoirement tenues à la parité femme/homme.
Cela ne sera pas suffisant mais ça sera un énorme pas dans la bonne direction.



Haut du formulaire


































Haut du formulaire


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire